J.O de Pékin (2) : Une opinion publique enflammée

Publié le par Pencil et Pinouac

Lorsque j'ai rédigé un bref article sur les jeux olympiques, il y a quelques mois, je ne me faisais pas d'illusion quant à l'amélioration des conflits existants en Chine mis en exergue par ces jeux.
Depuis quelques semaines, la situation au Tibet a prise une tournure internationale. Si, des divergences existent entre les différents Etats notamment de l'Union Européenne (une position claire et commune est loin d'être décidée), elles se traduisent également au sein même de l'opinion française.
Au moment même où j'écris cet article, la traversée de Paris de la flamme olympique connaît de nombreux incidents. Cela prend une tournure assez impressionante et cela pour de nombreuses raisons.

Tout d'abord, que les gens s'indignent de la politique interne chinoise, cela est tout à fait compréhensible. Mais, avouez tout de même que cette situation date depuis quelques décennies. Et il faut attendre 2008, pour que l'opinion se réveille ! Cela ne peut que discréditer dans une certaine mesure la portée de l'indignation générale. Et, par ailleurs, n'oublions pas que, de part le monde, il n'y a pas que la population tibétaine qui soit victime de persécutions. La défense des tibétains ne doit pas faire figure de "phénomène de mode".

En outre, pour ce qui est de la sphère politique, certains disent que le boycott des J.O n'aurait aucun effet sur la politique chinoise ("les J.O de Moscou n'ont pas fait tomber le mur de Berlin" selon Bernard Laporte). Or, il y a quelques années, et encore quelques mois, d'autres affirmaient avec fermeté que les J.O en Chine, ainsi que l'exposition universelle de Shangaï de 2010, permetteraient à ce pays de s'ouvrir au monde voire de se démocratiser (que je suis naïf). Qui croire ? Si, cela ne peut rien changer, pourquoi le CIO a-t-il choisi Pékin dans ce cas ?

En tout cas, résumer la situation comme une opposition entre pro-tibétains et pro-chinois serait simplifier le problème.
L'opinion française est passionnée, s'emballe...les divers incidents ne vont-ils pas avoir pour effet de discréditer la cause défendue ?

Pour ma part, si certains défendent une certaine non ingérence politique, la situation au Tibet est préoccupante et il faut s'y intéresser. Mais, il ne faut pas tomber dans l'excès, c'est avant tout aux personnalités politiques de prendre part à ce sujet. Et si les valeurs de l'olympisme ne sont pas en accord avec celles défendues par la République Chinoise, je pense qu'au lieu de manifester son soutien aux tibétains, son mécontentement pendant la traversée de la flamme à Paris avec des débordements qui à mon avis seront relayés à tort et à travers par les médias . Sans doute, il aurait mieux fallut, tout simplement, ne pas assister à cette traversée, ne pas médiatiser cet évènement, y passer outre.


Si la dérision me commande de terminer ce post sur une note amusante, je dirai ici, que c'est l'exception qui confirme la règle.

N'hésitez pas à réagir...

Pinouac



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lewalis 22/06/2008 21:40

Pour ma part, je pense que c'était une erreur de confier les JO aux chinois, mais bon...
Mais si ça permet une démocratisation du régime, pourquoi pas, mais cela risque d'être compliqué!

P.S : J'ai également fait un article sur ces Jo, l'actualité se suit mais ne se ressemble pas ;)