Un lifting comme cadeau anniversaire ?

Publié le par Pencil et Pinouac

Dans quelques mois, elle va bientôt souffler ses cinquante bougies et ne semblait ne pas avoir pris une ride. A son début, elle était tant admirée, tant plebiscitée. Et pourtant, aujourd'hui, la Constitution de la Vème République (du 4 Octobre 1958) figure d'exemplarité démocratique, alchimie subtile de parlementarisme et de présidentialisme pourrait bénéficier d'une remise à jour assez conséquente dans le cas où la réforme institutionnelle présentée par le gouvernement serait adoptée : aux parlementaires de décider !

Cette réforme permettrait en outre aux parlementaires de fixer dans une certaine mesure leur ordre du jour, le non-cumul des mandats, au Président de la République de prendre la parole devant le Parlement réuni en Congrès....

Si le travail de la commission Balladur a été long et studieux, si les propositions portent sur les diverses parties de la constitution, le problème majeur concerne la partie consacrée aux parlementaires.

Ont-ils assez de pouvoir pour contrôler l'action gouvernementale ? Y-a-til trop de parlementaires ? Faut-il supprimer le Sénat ? Faut-il reconsidérer la représentativité des groupes politiques au sein du Parlement ?

Qu'en pensez-vous ?

lien: http://www.assemblee-nationale.fr/13/projets/pl0820.asp (réforme)

       http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp (constitution)

Pinouac



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article